Connaissance profonde de soi : un processus de re-signification dans une perspective de genre

Andrea Saldaña Rodríguez

Thèse de maîtrise en études transdisciplinaires sur la durabilité.

Centre de l’éco-alphabétisation et du dialogue des connaissances.

Université de Veracruz, Xalapa, Mexique

Ce travail se veut une proposition pour l’exercice d’une connaissance de soi significative et consciente tant au niveau personnel que communautaire. Différentes techniques s’entremêlent pour questionner les modèles hégémoniques de pouvoir qui influencent la vie quotidienne, particulièrement ceux du patriarcat, à travers des processus d’inspiration, de re-signification et d’expression de la subjectivité.

La perception de l’art et les exercices somatiques deviennent des outils fondamentaux pour provoquer des sensations et des réflexions qui nous permettent de créer de nouvelles relations avec nous-mêmes et avec les communautés auxquelles nous appartenons. Le présent travail se concentre sur la révision et la réflexion théorique des concepts qui intègrent le processus proposé de connaissance de soi, ainsi que leur pertinence au niveau individuel et collectif.

Le concept de communauté est abordé afin de positionner le sujet du processus de connaissance de soi dans une réalité perçue à partir de sa propre perspective, enrichie de questions et de réflexions sur celle-ci. La définition du rôle de l’animatrice ou de la chercheure pour accompagner le processus est fondamental. En effet ce travail transdisciplinaire vise à s’éloigner de la posture directive d’un animateur ou d’un chercheur orthodoxe distant de la communauté.

Le processus de re-signification est considéré pour cette étude comme une réinterprétation personnelle, pleinement consciente, fondée sur la méditation sur le genre à partir de comportements, concepts, symboles, expériences et croyances inhérents à nous-mêmes et à ce qui nous entoure.  C’est à partir de cet axe du genre que nous pouvons analyser des sujets comme l’identité, les privilèges, la sexualité, la professionnalisation et le sens communautaire.

En plus de soutenir théoriquement et méthodologiquement une proposition de connaissance de soi, ce travail de recherche se situe dans une perspective transdisciplinaire. La chercheure est aussi le  » sujet-objet du processus de connaissance profonde de soi mené dans la ville de Xalapa, Veracruz avec le collectif féministe Akelarre A.C. ainsi que dans la communauté Recherche Avec, au symposium 2018.

Pour lire la thèse, copiar le lien : https://www.uv.mx/cendhiu/files/2019/02/Autoconocimiento-profundo.-Un-proceso-re-significador-desde-la-perspectiva-de-genero-Tesis-Andrea-2019.pdf

Vous devez être connecté pour publier un commentaire