Guide pour faire de la recherche féministe participative

Caroline Caron, Myriam Gervais, Sandra Weber

La recherche féministe participative gagne en popularité à l’échelle internationale. Si une riche documentation internationale facilite l’ancrage théorique de cette approche, beaucoup moins d’écrits sont disponibles pour soutenir concrètement le développement d’un canevas de recherche précis et opérationnel. En outre, la communauté universitaire francophone ressent encore plus vivement ce manque de littérature pratique, surtout chez les novices.

Les étudiants et les étudiantes des cycles d’études supérieures sont souvent déroutés devant les nombreux défis que pose la confection d’un plan de recherche inscrit dans une approche féministe participative. Comment traduire au plan opérationnel ses principes de participation égalitaire, d’inclusion et de coconstruction des connaissances? Comment faire reconnaître la pertinence et la légitimité du projet au sein d’un environnement universitaire ou institutionnel peu familier avec cette approche? Comment faire valoir auprès des comités d’éthique de la recherche des choix méthodologiques qui mettent parfois en tension les principes de la recherche féministe participative et certains principes normatifs entourant le consentement éclairé, la confidentialité et l’anonymat? Comment gérer les dilemmes méthodologiques et les doutes qui jalonnent la réalisation de la recherche? Existe-t-il des méthodes de collecte de données propices à une participation inclusive et égalitaire des participants et participantes, surtout en ce qui concerne les populations dites vulnérables? Si oui, comment les mettre en œuvre? Et comment assurer l’impact de la recherche auprès de la communauté étudiée?

Ces questions sont courantes chez les étudiantes et les étudiants et ce guide a été rédigé dans un souci de leur procurer quelques points de repère, références, outils, et réflexions. Rédigé dans un style accessible, le guide a pour but de faciliter l’initiation à l’approche féministe participative et à guider un processus d’autonomisation intellectuelle chez le chercheur et la chercheuse débutante. Tout au long du texte, des encadrés servent de points de repère ou présentent des cas concrets illustrant la théorie, les principes ou les conseils suggérés.

 

La première partie du guide partie définit quelques grands principes et méthodes de la recherche féministe participative. La deuxième partie explique comment concevoir un projet de recherche participative. La troisième partie traite de quelques enjeux courants auxquels se confrontent les chercheuses et les chercheurs dans la mise en œuvre de l’approche. La quatrième partie présente des protocoles d’application prêts à l’emploi. Chaque section se termine avec une liste de lectures suggérées pour approfondir l’apprentissage et pour favoriser l’appropriation de cette méthodologie dont la finalité est de favoriser le changement social.

Le guide n’a pas la prétention de répondre à toutes les questions, il s’offre plutôt comme outil de travail confectionné à partir de l’expérience de recherche et d’enseignement de trois chercheuses qui ont réfléchi en commun aux défis et aux enjeux de la recherche féministe participative. Ce guide résulte de leur volonté de partager les bénéfices de cette analyse avec les personnes novices.

Le guide peut être consulté en tout ou en partie directement sur le site internet. Il peut aussi être téléchargé gratuitement en format pdf.

 

Référence pour citer le guide :

Gervais, Myriam, Weber, Sandra et Caroline Caron. 2018. Guide pour faire de la recherche féministe participative. Université McGill : 56 pages. En libre accès :  https://guidefeministeparticipative.tumblr.com/introduction.

 

 

 

 

 

Vous devez être connecté pour publier un commentaire