Recherches conjointes multiréférentielles et hybridation dans le domaine du travail éducatif et social. Une contribution a la « reconstruction » épistémologique et méthodologique en sciences humaines et sociales.

Philippe Lyet a soutenu le 14 juin 2017 son habilitation à diriger des recherches (HDR) devant un jury composé de Bertrand Ravon (président), Christophe Niewiadomski, Bernadette Tillard, Richard Wittorski (rapporteurs), Maryse Bresson, Diane-Gabrielle Tremblay et Gilles Monceau (garant).

L’objet principal de la note de synthèse de cette HDR est de fonder épistémologiquement, méthodologiquement et conceptuellement la pratique de chercheur de P. Lyet dans des recherches qu’il qualifie de conjointes et de multiréférentielles. Après avoir présenté les 9 recherches principales qui l’ont vu expérimenter et progressivement formaliser sa pratique, il montre que celle-ci vise à construire une connaissance des problèmes des acteurs sociaux cochercheurs avec ceux-ci. Les RCM participent ainsi du tournant pragmatiste initié au début du XXe, entre autres par le philosophe américain John Dewey qui proposait d’engager un processus de reconstruction en philosophie (Dewey, [1920] 2003, [1927] 2010).

Les RCM consistent à créer des dispositifs de mise en discussion des savoirs-connaissances-compréhensions des deux partenaires, chercheurs professionnels et acteurs sociaux/chercheurs occasionnels, qui deviennent ainsi des cochercheurs qui construisent et conduisent le dispositif de recherche en fonction de leurs compétences respectives et sans confusion de rôles. Elles développent une méthodologie presque paradoxale, une méthodologie de l’effacement/implication qui permet aux cochercheurs acteurs sociaux de ne pas être subordonnés aux logiques des scientifiques mais qui donnent néanmoins la possibilité à ceux-ci d’exister dans leurs logiques et leur identité. La méthodologie des RCM est une méthodologie « en creux » qui offre de l’espace à l’autre pour qu’il puisse investir la démarche de recherche et découvrir une place qui lui permet d’exister et de s’engager dans une dynamique d’altérité (Levinas, 1971).

La contribution de Philippe Lyet à ces RCM va plus particulièrement consister à attirer l’attention de ses cochercheurs sur l’analyse de la coexistence de logiques d’action des acteurs sociaux diverses dans les organisations et sur les hybridations que les acteurs sociaux doivent construire lorsqu’ils transigent entre les exigences contradictoires de ces logiques, pour agir en situation incertaine.

La pratique des RCM par P.Lyet construit ainsi une science hybride, à la fois pragmatique et critique, génériste et singulariste.

 

Dewey J., [1920] 2003, Reconstruction en philosophie, Paris : Gallimard, Folio, 269 p.

Dewey, J., [1927] 2010, Le public et ses problèmes, Paris : Gallimard, Folio essai, 336 p.

Levinas E., [1971] 1990, Totalité et infini, Paris le livre de poche, 346 p.

Vous devez être connecté pour publier un commentaire