Posture critique et pratiques humanistes en santé et services sociaux : comment réconcilier les perspectives?

J’ai récemment rédigé un éditorial pour un numéro spécial de la revue Reflets qui traitait du débat qui anime le travail social, soit la tension entre la posture critique et la pratique qui se veut humaniste. J’exposais alors qu’il nous fallait articuler une posture critique tout en formant des praticiens qui, au quotidien, doivent comprendre et agir pour alléger, soulager la douleur, la souffrance, le malheur ou la détresse des personnes avec qui ces praticiens travaillent.

On peut lire cet éditorial ici.

Les textes que l’on rédige ont une vie sociale en soit, sans qu’on ne connaisse les éléments de cette vie hors de soi. Or, récemment, j’ai reçu ce courriel qui illustre en quoi des mots peuvent contribuer à une ouverture épistémologique à partir des questionnements d’autrui.

Bonjour Mme Soulière,

je prends quelques minutes ce matin pour faire ce qu’à mon avis, nous ne prenons pas souvent le temps de faire, c’est-à-dire vous informer sur l’impact qu’a eu votre texte « Posture critique et pratiques humanistes en santé et services sociaux : comment réconcilier les perspectives ?  » sur ma réflexion et mon enseignement.

Travailleuse sociale de formation, j’ai entrepris mes études doctorales afin de trouver une manière de réconcilier ma posture critique et la pratique du travail social en CLSC… Le passage au monde intellectuel ne m’avait pas encore apporté de pistes satisfaisantes pour « rallier ces deux réalités » bien que je dois l’admettre, j’y travaille plutôt ardemment (co-direction d’un livre sur les tensions vécus actuellement en travail social, recherche en équipe sur 5 territoires du Québec au sujet des impacts de la transformation du réseau de la santé et des services sociaux sur la pratique du t.s.). Votre texte a été pour moi celui de l’ouverture, celui qui a ouvert une brèche dans le cercle de réflexion dans lequel, me semble-t-il, je m’enlisais.

Référence :

Soulière, Marguerite, 2011, «Posture critique et pratiques humanistes en santé et services sociaux : comment réconcilier les perspectives? (éditorial)», Représentations, pratiques et expérience dans le champ de santé : tendre des ponts entre des disciplines – Reflets, 17, 2, 10-28.

 Crédit photo : Karoline Truchon

Vous devez être connecté pour publier un commentaire